Aidez nous

Page 2 - La symbolique de la Voie Lactée dans les mythes anciens

 

La Voie lactée peut être vue comme une plage délimitant le continent de l’océan. Mais il y a une foule d'autres symboles pour représenter cette frontière protectrice entre les deux mondes. Voyons quelques exemples: Un rempart autour d’un pays, d’une ville, d’un jardin protégeant ses citoyens contre les envahisseurs.

La voie lactée vue comme la coquille d'un œuf qui protège la vie contenue à l'intérieur.

Dans la jungle, les villages sont souvent bâtis le long d'une rivière. Cette limite naturelle ainsi que la forêt forment la limite entre le monde hostile et l'ordre social du village. C'est le chaos versus l'ordre. Le chasseur s'aventure dans le monde chaotique ou la mort peut le surprendre à chaque instant.

Dans les années 30, l’ethnologue Claude Lévi-Strauss avait étudié la structure sociale complexe des Bororos d'Amazonie. Pour Archeodoxa, le plan de leurs villages ressemble étrangement au cercle galactique traversé par la ligne de l'écliptique. Ce lien semble spéculatif mais en étudiant les secteurs sociaux de ce plan ainsi que la mythologie des peuples amazoniens on obtient une corrélation assez surprenante avec la thématique universelle de la Voie lactée.

Acheodoxa vous propose cette conférence très intéressante sur le Web (en Anglais) :

  

"Cosmologies de la Voie Lactée: Points de vue de l'Amérique du Sud sur l'unité de la terre et du ciel."

Par Gary Urton, professeur d'études précolombiennes au programme d'archéologie du département d'anthropologie de l'Université Harvard, Dumbarton Oaks.

Dans les déserts, les villages sont construits autour des points d'eau ou le long d'une rivière qui s'assèche selon les saisons (oued). Le monde extérieur est austère et donc celui du chaos, là où la mort peut nous surprendre.

 

La Voie Lactée semble avoir inspiré plusieurs mythes africains pour exprimer la limite entre le chaos et l'ordre social. Le mythe de la création chez les peuples Mandé du sud du Mali fut l’objet de plusieurs études, en raison de sa grande complexité et de son abondance de détails. Ce mythe mentionne explicitement la Voie lactée comme frontière entre deux mondes tout en évoquant le fleuve Niger comme symbole céleste.

La montagne primordiale

 

La montagne sacrée ou primordiale est vue comme un sommet inaccessible qui n'est pas affectée par les forces néfastes du monde surnaturel. Elle regroupe les constellations circumpolaires: la Grande et la Petite Ourse, Céphée, Cassiopée, le Dragon et la Girafe. En retour la zone circumpolaire est inaltérable et divine.

Imaginons un déluge qui franchit la frontière de la Voie Lactée. L'eau monte mais jusqu'à une certaine limite. Cette limite infranchissable est donc vue comme une arche impérissable lors du grand déluge.

De surcroit, l’œuf devient aussi omniprésent dans les récits du déluge ou même les mythes créationnels.

Il faut toujours garder en tête la logique suivante:

 

Dans les mythes, la création est souvent déclenchée par une sortie des eaux chaotiques, les abysses ou tout comme le Tohu Bohu de la Bible en Genèse 1:1.

 

Dans les mythes diluviens, il y a une re-création du monde grâce aux semences et aux animaux préservés dans le navire, l’arche, l’œuf cosmique, la noix de coco, la caverne etc...

 

La membrane de l’œuf protège les germes de la vie lors du déluge. Dans les mythes créationnels l’œuf contient les archétypes informes de la vie. Tout comme le jaune et le blanc d’œuf sont liquides et informes, ils prendront forme au temps déterminé tout comme l’oisillon.

 

Il n’est pas surprenant qu’il y ait un recroisement et parallèle entre les récits de création et ceux du déluge.

Brèche dans le rempart

 

Curieusement, même si la Voie Lactée est la limite entre le chaos et l'ordre, toujours est-il qu'elle n'est pas invulnérable comme frontière. Il y a en effet une brèche dans celle-ci. Les Titans par exemple comptent bien franchir ce rempart par cette brèche. Ce mythe est universel.

La Voie lactée vue comme deux rivières

 

La Voie lactée est vue comme deux rivières qui jaillissent du sommet de la montagne primordiale. Cette montagne est constituée par le regroupement des constellations circumpolaires. On voit d'ailleurs la grande ourse sur son flanc, face à nous. Ces deux rivières parfois vues comme une seule, marquent la limite entre les deux mondes.

Comment l’équipe d’Archeodoxa construit-elle ses théories ?

 

Ce qui suit semblera trop spéculatif pour certains et nous le comprenons. Dans cette page web nous ne développons pas une argumentation complète de notre approche en mythologie comparée. En attendant nos publications académiques, nous développons des illustrations qui aident le lecteur à visualiser ce mystérieux livre qu’est la voûte céleste. Une fois ce livre bien en tête, nous avons accès à d’innombrables clés pour élucider un grand nombre de mythes. Aussi faut-il avoir une base sur l’astronomie des anciens.

Notre approche est toute simple.

 

  1. Cultures et civilisations anciennes ont des mythes construits à partir de mythèmes.

  2. Même si les mythes du monde entier diffèrent les uns des autres, toujours est-il que leurs mythèmes sont étrangement semblables.

  3. Il arrive qu’un mythe révèle explicitement l’aspect astronomique d’un de ses mythèmes. Ainsi ce récit dévoile l’astronomie d’une foule d’autres mythes semblables à travers le monde.

4. Par la suite un mythe dépourvu d'allusion astronomique se révèle contenir des observations célestes plus détaillées que le mythe révélateur à l'étape 3.

Voyons un peu plus de nos découvertes…

 

La Voie lactée est aussi décrite comme un chemin que parcourent les âmes, lorsqu'elles descendent sur terre à leur naissance et lorsqu'elles remontent au ciel à leur mort.

 

  • Un chemin pour atteindre une montagne sacrée

  • Un pont pour traverser le gouffre de l'enfer

  • Une échelle pour monter vers un sommet

 

La Voie lactée est parfois vue comme deux rivières prenant toutes deux leur source sur la montagne primordiale.

 

Du sommet originel naissent deux postérités:

  • L'une, lunaire, mondaine et maléfique qui engendre une grande multitude d’êtres monstrueux

  • L’autre, solaire, sainte, plus discrète, inachevée en attendant sa victoire définitive sur le chaos

 

La montagne primordiale est la partie circumpolaire. Si on réside assez au nord du Tropique du Cancer on verra presque toute l'année les constellations circumpolaires: la Grande et la Petite Ourse, Céphée, Cassiopée, le Dragon et la Girafe.

 

Dans la mythologie on a souvent une rivière qui délimite le monde des morts du monde des vivants:

 

  • Le fleuve de Tuonela chez les finlandais

  • Le fleuve du Styx chez les grecs

  • Huno Harva chez les Mongoles

Membrane d'un oeuf

  

La couleur blanche du cercle lacté évoque la membrane d'un oeuf qui doit être protégé des attaques d'un serpent, le serpent du chaos. Voilà qui explique le motif de l'œuf et du serpent dans l'antiquité :

 

  • Chez les grecs, c'est l'oeuf orphique

  • Chez les Perses, c'est le serpent du mauvais principe, Ahrimanius qui selon un texte de Plutarque, attaque les créatures du bon principe, Oromase que ce dernier avait protégé par la membrane d'un œuf

  • En Inde, c'est le solaire Vishnu qui repose sur le serpent Ananta Shesha, au-dessus des eaux du chaos

  • En Égypte, c'est le solaire Atum qui repose sur le serpent Osiris, au-dessus des eaux du chaos

Le pont qui traverse le gouffre des enfers est:

 

  • le pont Chinvat chez les Perses (qui a donné le pont Sirât chez les musulmans)

  • Le pont Bifröst chez les Norses

 

 

Les guerres dans la mythologie sont toujours décrites avec la thématique de l'ordre et du chaos et celle des saisons :

 

  • La guerre de Troie opposant les troyens (terre et ville) aux forces achéennes (marines)

  • Le Ragnarök chez les vikings opposant les ases (ordre, belle saison) aux géants du givre(chaos et hiver) ayant lieu lors du long hiver du Fimbulvetr

  • la titanomachie opposant les fils de Chronos (ordre) aux titans (chaos)

  • Aux Indes, la guerre opposant les devas (ordre et belle saison) aux asuras (chaos et hiver

  • La bataille de Kurukshetra (épopée du Mahabharata aux Indes) opposant les pandavas (ordre, incarnation des dévas solaires) aux kauravas (chaos, incarnation des démons lunaires)