Recherches aux alignements de Carnac

Plusieurs observateurs comme le National Geographic considèrent que les alignements de Carnac sont l'une des plus grandes énigmes de l'archéologie.

 

On y trouve plusieurs alignements de menhirs qui se comptent par milliers et qui s’étendent sur plusieurs kilomètres. Ces mégalithes du néolithique sont tout aussi intrigants que celui de Stonehenge sinon plus. Stonehenge est un cercle de pierres taillées dans lequel on reconnaît aisément les repères solaires (solstices, équinoxes). Jusqu’à récemment Carnac demeurait hermétique en résistant aux hypothèses astronomiques. Soulignons que la nature astronomique de Carnac a été reconnue par plusieurs archéologues et archéoastronomes. De surcroit, toute la culture mégalithique de l’Europe néolithique nous semble s’inspirer des mouvements célestes.

Ma fascination pour Carnac a commencé dans ma jeunesse au Canada bien loin de la Bretagne. À douze ans je rêvais d'être astronome ou préhistorien. J'étais fasciné par les alignements de Carnac ne les ayant vu que dans des livres. Le destin aura voulu que je devienne ingénieur géologue ce qui convient bien à un aventurier vivant au pays des mines. Je suis revenu à l'astronomie à cause de mon travail sur la séismologie et l'archéologie lors de mes 15 ans en Turquie. En 2014, je commence à étudier Carnac tout en étudiant les relevés du célèbre Alexander Thom et en vérifiant l’approche de Howard Crowhurst.

Et voilà qu’en 2014 je tombe sur une conférence de l’astrophysicien André Maucherat mise sur YouTube. J’ai aussitôt étudié ses travaux pour y découvrir une théorie qui enfin me semblait étoffée et solide. Malheureusement sa théorie est encore peu connue. La conférence avait été organisée par Recherche et Avenir, et fut filmée en amateur le 4 mai 2013 à Nice. Dans mon enthousiasme j’ai invité un ami à visionner la vidéo-conférence. Il n'a pas eu la patience de tout visionner, en raison de la pauvreté de l’image et du son. Ce collègue est pourtant astronome à l’Observatoire de Paris… il lira le livre… J’étais donc motivé à filmer de façon professionnelle…

Au printemps 2016, j’utilise le programme Stellarium pour vérifier le volet de sa thèse sur Ménec Ouest. À ma grande surprise le relevé d’Alexander Thom se superpose parfaitement avec le mouvement de l’écliptique au printemps de l’an 4392 av. J.-C. !

 

L’écliptique est la ligne sur laquelle se déplacent les planètes, la lune et le soleil sur notre voûte céleste. Les anciens pouvaient la tracer sur le plan étoilé en utilisant deux planètes. À Carnac, nos ancêtres auraient utilisé Vénus et Jupiter juste après les couchers du soleil entre le 21 mars et le 1er avril 4392 av. J.-C.. Les 12 lignes du Ménec Ouest correspondent à ces 12 jours. 

De là, j’ai débuté des échanges très enrichissants avec André Maucherat. Une conférence filmée plus professionnellement s’imposait. Je garde en tête d'en faire un documentaire en plusieurs langues. En voici le résultat de mon test sur le Ménec Ouest avec le programme Stellarium: une animation de 4 minutes :

Here is the result: a 4 minutes animation:

picture 004.jpg

Le 2 mai 2017,enfin, je filmais une conférence d’André Maucherat pour y ajouter les animations 3D d’Acheodoxa. En voici 3 des 4 volets... Chaque vidéo dure environ 20 minutes.

La conférence fut organisée par l'Association Archéologique Méditerranéenne à la Médiathèque Nelson Mandela de Gardanne. Le but des animations 3D est de rendre accessible et compréhensible à tous, des notions astronomiques qui seraient difficilement visualisables autrement. Au final, le collègue de l’Observatoire de Paris prit le temps de regarder les 3 vidéos pour me dire : « Je viens de visionner cette excellente conférence qui donne une interprétation des plus sensées des alignements de Carnac sur un plan strictement astronomique. »

Les Alignements de Carnac :

Partie 1 - Introduction

Les Alignements de Carnac - Partie 2 - Ménec Ouest

Ménec Ouest semble bien être un plan de l'écliptique d'il y a 6000 ans. À cela vient s'ajouter la déclinaison du pole et bien d'autres corrélations.

 Les Alignements de Carnac - Partie 3

 

Cette troisième partie démontre comment les alignements de Ménec Est, Kermario, Kerlescan et Petit Ménec corroborent bien avec les azimuts de lever/coucher d'étoiles telles que M1 (la Nébuleuse du Crabe), Castor et Pollux pour un ciel d'il y a plus de 6000 ans. Étonnamment, Petit Ménec affiche l'azimut 440 qui correspond au lever de la pleine Lune, à sa hauteur maximum au solstice d'hiver, cycle de 30 ans qui était célébré en Égypte lors de la fête Sed.